Accueil » Opinions » Editorial » 1997-2017 : 20 ans de l’OIF

1997-2017 : 20 ans de l’OIF


Opinions

Il y a vingt ans, du 14 au 16 novembre 1997, le VIIe Sommet de la Francophonie s’est tenu à Hanoï (Vietnam) et pour la première fois dans un pays d’Asie. Si le thème traité «Renforcement de la Coopération et de la solidarité francophone pour la paix et le développement économique et social » garde tout son sens, deux décennies après, ce Sommet a été un tournant dans l’histoire de la communauté ayant le français en partage.

En effet, c’est à Hanoi, fascinante ville chargée d’histoire millénaire, que fut crée l’actuel OIF (Organisation Internationale de la Francophonie), héritière de ce qui était l’Agence de Coopération Culturelle et Technique (ACCT)). Avec la création d’un poste de Secrétaire général élu pour quatre ans, l’OIF a pris une véritable dimension politique.

L’organisation a désormais, « un visage, une voie, une autorité » pour se faire entendre dans le concert des nations. Cette affirmation de volonté politique, voulue par les chefs d’Etats et de gouvernements, demeure à l’avant-garde de l’histoire des idées politiques, économiques et sociales du monde contemporain.

C’est une « Francophonie, subversive et imaginative » pour peser sur le cours des événements.

De Boutros Boutros Ghali (ancien Secrétaire général de l'Onu, aujourd'hui disparu) nommé Premier Secrétaire Général de l’OIF, à Abdou Diouf (ancien chef d’Etat du Sénégal) puis, pour la première fois dans son histoire une femme, Michaëlle Jean est au commande de l’Organisation depuis le XVe Sommet de Dakar en 2014.

Ancienne gouverneure générale du Canada et envoyée spéciale de l’Unesco pour Haïti son pays d’origine, Michaëlle Jean est un exemple qui illustre cette francophonie de la diversité.

A mi-parcours de son second mandat, elle a su insuffler un réel dynamisme pour le bon fonctionnement de l’Organisation. Des mesures innovantes font partie des ses préoccupations, sachant qu’elle veut aussi valoriser la place des jeunes et des femmes au sein du monde francophone.

Il ne serait pas exclu qu’elle envisage de briguer un nouveau mandat à la tête de l’OIF, lors du XVIIe Sommet prévu à Erevan, en Arménie, au mois d’octobre prochain.



Publication : 07-2018

Fil info

08-2022  : Le Bénin, un pays prometteur 08-2022  : L'historique voyage du Président Patrice Talon à Tallinn 07-2022  : L'organisateur et le leader de toutes les victoires de la révolution vietnamienne 05-2022  : L'Indonésie en immersion 04-2022  : Les chefferies de l'ouest Cameroun en escale au musée du quai Branly